Regroupement de crédit

Encore appelé regroupement de crédit, restructuration de crédit ou consolidation de crédit, le terme rachat de crédit est évoqué lorsqu’un organisme financier rachète en partie ou entièrement plusieurs crédits afin de les rassembler en un seul et unique crédit qui sera ensuite rééchelonné.

C’est une technique financière ouverte à tous, indépendamment de la catégorie sociale du souscripteur (surendetté ou non, locataire, propriétaire).

Lorsque le souscripteur sollicite un rachat de crédit, de nombreux éléments sont reconsidérés (montant, durée, ainsi que le délai des mensualités) afin de les recadrer aux capacités du souscripteur.

Pourquoi solliciter un rachat de crédit

L’intérêt d’une consolidation de crédit réside dans la facilité des remboursements qui peut se compliquer avec le temps. En outre, il aide le souscripteur à retrouver une certaine stabilité financière.

La restructuration de crédit favorise un taux d’endettement bas, une baisse (jusqu’à environ 60%) des mensualités et une croissance du pouvoir d’achat.

Le souscripteur a la possibilité de solliciter les services d’un courtier ou d’un comparateur en relation avec les institutions financières, dans l’optique de trouver une offre adéquate à chaque situation.

Le souscripteur n’est pas tenu de débourser des frais lorsqu’il sollicite les services d’un comparateur ou d’un courtier, à l’exception peut-être des frais postaux.

Tant que l’offre de consolidation n’a pas encore été signée, le souscripteur a la possibilité de se rétracter (délai de 14 jours). Il en est de même lorsque le dossier de restructuration de crédit est refusé.

Dans le cas contraire, si le dossier est accepté, le courtier devra toucher une commission qui varie en fonction du dossier. L’emprunteur devra donc régler les frais relatifs à l’institution financière et les éventuels frais attribués au notaire. La totalité de ces frais sera intégrée au calcul du refinancement.

Il convient de noter qu’un regroupement de crédit est un engagement : le souscripteur s’engage donc à honorer les modalités du contrat sur lequel il a apposé sa signature.

Pour ce qui est du rachat de crédit, le souscripteur sera dans la plupart du temps obligé de solliciter une assurance qui aura pour but de le couvrir en cas d’imprévus (décès, maladie ou chômage par exemple).

Ce type d’assurance est également rencontré dans les contrats de crédit classique et il permet de corriger d’éventuels imprévus.

Il existe également un paramètre qui est pris en compte par les organismes de crédit lors de la souscription au rachat de crédit : l’âge. En effet, toutes les tranches d’âge n’auront pas les mêmes chances pour souscrire un contrat de restructuration de crédit.

Les personnes retraitées ou aux portes de la retraite sont moins favorisées par les organismes de crédit.

Les organismes de crédit accordent généralement plus d’importance aux éléments suivants (éléments en relation avec l’âge) : l’âge auquel le souscripteur sollicite le contrat de restructuration et l’âge qui signalera la fin du remboursement du crédit.

Cependant, l’âge-limite varie en fonction des organismes de crédit. Néanmoins, il se situe généralement entre 75 et 90 ans.
Si le souscripteur est un locataire fiché à la Banque de France, il lui sera impossible de souscrire à un regroupement de crédit.

Au contraire, le propriétaire se verra accorder un rachat de crédit s’il peut garantir ses paiements par le cautionnement de son bien immobilier.
La souscription à un regroupement de crédit ne conduit pas à un fichage du souscripteur.

Au contraire, son objectif est d’empêcher au souscripteur de tomber dans le piège du surendettement, qui contrairement au rachat de crédit, conduit au fichage automatique.

Très peu le savent, mais il existe divers types de restructuration de crédit : le regroupement crédit consommation et le regroupement crédit consommation et immobilier.

Le regroupement crédit consommation permet de rassembler toutes les dettes (travaux, crédit auto et autres) en un seul crédit. Tout le monde peut en bénéficier dans l’optique d’avoir accès au financement d’un bien à la consommation ou de réduire le tarif de ses mensualités.

Néanmoins, le crédit à la consommation demeure plutôt rigoureux : les remboursements doivent se faire sur 12 ans maximum, il est impossible pour un individu de bénéficier d’un regroupement de crédit s’il se trouve en situation d’interdit bancaire, les taux sont supérieurs à ceux d’un rachat hypothécaire.

Le regroupement crédit immobilier rassemble quant à lui d’un côté la restructuration de crédit immobilier et d’un autre côté le rachat des crédits peu importe s’ils sont liés ou non aux hypothèques immobilières.

Il offre plus de souplesse par rapport au rachat de crédit consommation et dispose de nombreux autres avantages comme, par exemple, la durée plus large (jusqu’à environ 35 ans) et les taux plus favorables. Cependant, pour réaliser ce type de restructuration de crédit, vous devez passer par les services d’un notaire.

Quand solliciter un rachat de crédit ?

De nombreuses situations peuvent pousser un individu à solliciter un rachat de crédit. On cite par l’exemple l’incapacité à joindre des deux bouts suite à la perte d’un emploi, après avoir contracté de nombreux crédits pour se faire plaisir ou à certains membres de sa famille.

En effet, il suffit parfois d’une seule situation pour vous mettre en difficulté financière et vous empêcher de respecter le règlement de vos mensualités. Le regroupement de crédit vous évitera donc, à condition de bien le gérer, de vous trouver dans une situation de surendettement.

Grâce au regroupement de crédit, tous les crédits que vous avez accumulés et que vous souhaitez rembourser, indépendamment de leur nature (travaux, personnel, auto, etc.) seront rassemblés en un seul et unique crédit.

Cela vous permettra d’avoir une vision plus claire des mensualités que vous devez rembourser, mensualités qui seront par ailleurs atténuées grâce à la prolongation possible du délai de remboursement.

Le rachat de crédit permet également au souscripteur d’augmenter ses mensualités dans l’optique de rembourser plus vite, mais en faisant baisser les coûts qui auraient été engendrés par les crédits séparément.

Si vos revenus chutent brusquement et que vous n’avez plus la possibilité de rembourser les différents crédits auxquels vous avez souscrit tout en continuant de vivre, ou bien si vous êtes tombé dans le piège du très grand nombre de prêts, la restructuration de crédit est une solution envisageable.

À condition de disposer des revenus réguliers, tout le monde peut bénéficier d’une restructuration de ses mensualités.

Comparer les différentes offres de regroupement de crédit

Avant de choisir votre organisme de crédit, penser à bien comparer au préalable les différentes offres qui vous sont proposées.

Voici les principaux points à comparer qui vous permettront de bien choisir votre organisme de crédit :

  • le TEG : il s’agit du taux effectif global qui prend en considération la totalité des frais que vous devez payer lors de la souscription à un contrat de crédit ;
  • le taux nominal : il permet le calcul des intérêts en relation avec chaque mensualité lors de l’ajustement d’un crédit ;
  • la durée du crédit : il s’agit du nombre de mensualités durant lesquelles le souscripteur devra rembourser le prêt souscrit ;
  • les mensualités : il s’agit du montant que le souscripteur devra verser chaque mois ;
  • l’assurance : si le souscripteur souhaite être couvert en cas d’éventuelles difficultés concernant le remboursement du crédit, il peut y souscrire ;
  • le montant global du crédit : il prend en compte la totalité des charges liées au crédit. Il rassemble 4 éléments à savoir : le coût de l’assurance, le TEG, le coût de l’emprunt et la durée du remboursement.